DEVENIR UN PROFESSIONNEL DE L'AQUACULTURE



Brevet Professionnel de Responsable d'Exploitation Agricole option Aquaculture Continentale


Une formation diplômante et professionnalisante
BP REA Aquaculture continentale


Prochaine session de formation BP REA du  11 septembre 2017 au 15 juin 2018


Mise à jour : 05/12/2017


Différentes informations


Témoignages Anciens BPREA

Aquaponie au CFPPA

Documents relatifs au BP REA aqua

Pêche professionnelle

Par la formation continue : CFPPA

Par l'apprentissage : CFAA

Formations "courtes"


Astaciculture

Ranaculture

Spiruline

Aquaponie

Formation à distance

Etangs : mode d'emploi

Attestation de connaissance animaux domestiques

Liens et Partenaires


CONTACTEZ-NOUS !
Aquarioculture : L'élevage des poissons tropicaux dans le cadre du BP REA
    Le marché de l'aquariophilie est relativement bien représenté en France. On rencontre une multitude d'espèces courantes dans la plupart des animaleries. Nous pouvons citer le guppy (Poecilia reticulata), le danio rerio, le scalaire (Pterophyllum scalare), le discus (Symphysodon discus), les divers corydoras. La plupart de ces poissons sont issus de l'élevage. La pisciculture satisfait de plus en plus les besoins en poissons d'ornement que ce soit en poissons d'eau douce ou d'eau de mer. Il existe différentes méthodes pour élever les poissons tropicaux. Nous allons en décrire quelques unes comme exemple. L'élevage de poissons tropicaux au sein d'une pisciculture nécessite un certificat de capacité pour les animaux non domestiques (www.formation-certificat-capacite-domestique.fr pour plus d'informations).

En ce qui concerne les 2 types de certificats de capacité qui existent (domestique et non domestique) le CFPPA de Valdoie organise des formations courtes pour vous permettre de mettre en place vos certificats de capacité. Prenez contact avec le CFPPA de Valdoie au 03 84 58 49 62 ou contacter M. QUENTIN Benoît : responsable@aquaculture-formation-franchecomte.fr
Exemple 1 : Le danio rerio - Exemple 2 : Le combattant - Exemple 3 : Le scalaire
Exemple 1 : Le danio rerio
Famille : Cyprinidé
Nom latin : Danio rerio
Nom vernaculaire : Danio, pyjama, bagnard
Origine géographique : Inde
Type de reproduction : Pondeur en pleine eau : ovipare
Taille : 5 cm
Comportement social interspécifique : Très bon
Comportement social intraspécifique : Très bon

Danio rerio Danio mâle paradant
Danio rerio femelle Danio rerio mâle entrain de paradé

    Il faut tout d'abord posséder un groupe de géniteurs matûres (attendre au moins 6 mois) en forme et bien nourris. On reconnait les femelles à leur embonpoint et les mâles sont plus sveltes et paradent entre eux où devant les femelles. Séparer les mâles des femelles pour que les femelles soient gravides de nouveau. Après quelques jours de séparation, vous pouvez placer vos géniteurs (minimum 1 mâle et 1 femelle) dans un aquarium d'une trentaine de litres chauffé à 24°C et complètement nu (ceci facilite l'entretien).

    En fonction du type d'élevage, un petit filtre d'angle peut convenir si il est réglé au minimum pour assurer un petit brassage de l'eau. Les géniteurs sont placés dans une cage flottante et placés dans le noir. Le lendemain, on peut apercevoir les oeufs sous la cage de ponte. On retire les géniteurs et on replace le tout dans le noir (l'ajout de quelques gouttes de bleu de méthylène dilué peut s'avérer utile pour lutter contre les champignons. On veillera à supprimer les escargots du bac de ponte sous peine de les voir dévorer les oeufs. On pourra cependant les remettre pour assurer l'aide de l'entretien du bac.

    L'incubation dure environ 48 heures. On observera la présence d'alevins sur les vitres. La nage libre (position horizontale de l'alevin) intervient dans les 3 à 4 jours en fonction de la température de l'eau. C'est à partir de ce moment que l'on commence à les nourrir. Tout d'abord avec des infusoires (paramécies du lait par exemple : voir techniques de production de proies vivantes) et on complète quelques jours plus tard par des micro-vers. La production de nauplies d'artémia peut se faire environ 7 jours après la première prise alimentaire.

    Les jeunes danios acceptent rapidement la nourriture inerte fine. A 21 jours, ils mesurent environ 1 cm de long et sont déjà très actifs. A 40 jours, ils mesurent entre 15 et 20 mm de long, leur coloration est celle des adultes. Ils sont commercialisables à environ 3 mois d'âge. On peut avec un petit groupe de géniteurs produire plusieurs centaines d'individus. On transferera les jeunes alevins dans des bacs de grossissement pour qu'ils expriment leur potentiel de croissance.

Vidéo d'alevins de danio âgés de 13 jours - Vidéo d'alevins de danio âgés de 17 jours

Exemple 2 : Le combattant

Famille : Osphronémidé
Nom latin : Betta splendens
Nom vernaculaire : Combattant du Siam
Origine géographique : Asie
Type de reproduction : Pondeur en nid de bulles (ovipare)
Taille : 7 cm
Comportement social interspécifique : Bon sauf avec les petits poissons et ceux ayant des grandes nageoires
Comportement social intraspécifique : Très mauvais

    Le Betta splendens ou Combattant du Siam se maintient dans de petits volumes ce qui en fait un bon candidat pour la nouvelle tendance des nano-aquariums. Sa reproduction n'est pas compliquée si on respect certains points. La reproduction des poissons à labirynthe nécessite un nid de bulles (construit par le mâle) et des conditions ambiantes particulières que nous allons décrire ci-après. Il faut d'abord posséder plusieurs géniteurs matures pour être sûr d'avoir une chance. Les mâles seront élevés séparer et les femelles pourront être élevées en petit groupe.  Les géniteurs sont généralement matures vers l'âge de 6 mois. La présence d'un point blanc sur l'orifice anal de la femelle est signe de maturité. On nourrira les géniteurs avec des larves de moustiques de préférence.

    On mettra en place un petit bac avec une quizaine de centimètres d'eau (photo 1 et 2) chauffée à 24°C avec une très légère aération permettant de créer un faible courant pour homogénéïser la température du bac. Il faut surtout éviter les mouvements d'eau en surface pour ne pas détruire le nid de bulles que le mâle va construire. On préparera les géniteurs avant la reproduction en lachant le mâle directement dans le bac (photo 3 et 5) et on placera la femelle dans un petit pondoir transparent (photo 4) juste que le mâle la voit. Pour aider le mâle à faire son nid de bulles, on peut prendre un morceau de polystyrène de 10 cm x 10 cm et de 2 cm d'épaisseur. Ce morceau de polystyrène sera brullé à l'aide d'un briquet (attention aux doigts) pour former un dôme (placer la flamme sous le morceau et ne pas transpercer). Le mâle pourra ainsi s'en servir pour préparer son nid de bulles (photo 5).

    Lorsque le nid est prêt et que la femelle montre de signe de reproduction, papille anale blanche et barres transversales sur le corps, on peut la présenter au mâle. Des poursuites sont généralement normales, surveiller les géniteurs régulièrement pour éviter que le mâle tue la femelle (ou inversement ce qui peut arriver). Si tout va bien, la reproduotion devrait se faire assez rapidement. Le mâle enlasse la femelle dans une position particulière (voir vidéos ci-dessous de la reproduction des Betta splendens) qui permet la fécondation des ovocytes et surtout de "paralyser" la femelle le temps que le mâle récupère les oeufs avant de les remettre dans le nid de bulles. La ponte peut durer plusieurs dizaines de minutes.

    On retirera la femelle lorsqu'elle sera écartée du mâle avec souvent quelques nageoires en moins (elles repoussent vite chez les Betta). Il faut faire attention de ne pas trop remuer le bac en otant la femelle (éviter de détruire le nid de bulles). Le mâle est laissé jusqu'à la nage libre des alevins qui survient 5 jours (36 à 48 heures pour l'éclosion et de 2 à 3 jours pour la nage libre en fonction de la température). Les alevins nageant sont nourris à l'aide d'infusoires (paramécies du lait par exemple), mais également de microvers et de nauplius d'artémia. Le développement des alevins ne posent pas de problèmes particuliers (voir vidéo d'alevin de Betta splendens de quelques semaines).

    Une seule phase est critique : la formation du labirynthe qui survient vers 4 à 5 semaines. Il sera nécessaire de couvrir le bac de façon optimale pour éviter des différences de température entre la température de l'eau et la température de l'air. On peut mettre quelques escargots qui consommeront le voile gras de surface qui empêcherait l'alevin de prend sa bulle d'air. Ils assureront également l'entretien du bac (physes par exemple). Une fois le labirynthe formé, les survivants devraient grandir sans problème. On peut varier le menu des alevins pour assurer une bonne vitalité. Vers l'âge de 6 mois, on commencera à distinguer les mâles des femelles et un tri s'imposera. On veillera au changement d'eau régulier pour conserver une qualité physico-chimique de l'eau constante et acceptable pour les performances zootechniques des jeunes poissons.


Bac de reproduction pour combattant Bac de reproduction pour Betta splendens Mâle combattant Femelle combattant isolée Mâle sous son nid de bulles
Photo 1 : bac reproduction
Betta splendens
Photo 2 : bac reproduction
Betta splendens
Photo 3 : mâle
Betta splendens rouge
Photo 4 : femelle
Betta splendens dans son pondoir
Photo 5 : mâle combattant
sous son nid de bulles

Reproduction Betta splendens vidéo 1 - Reproduction Betta splendens vidéo 2 - Reproduction Betta splendens vidéo 3 - Alevin de Betta splendens

Exemple 3 : Le scalaire

Famille : Cichlidé
Nom latin : Pterophyllum scalare
Nom vernaculaire : Scalaire
Origine géographique : Amérique du Sud
Type de reproduction : Pondeur sur substrat découvert (ovipare)
Taille : 10 cm (nageoires exclues)
Comportement social interspécifique : Bon si suffisamment d'espace dans le bac
Comportement social intraspécifique : Assez bon

En construction




Retour à l'Accueil
BP REA = Brevet Professionnel de Responsable d'Exploitation Agricole